Une première synthèse du challenge "Capitaliser sur les changements positifs"

Pendant 31 jours, “reCOVery” vous propose d’échanger ensemble afin de faire émerger des pistes pour un redémarrage juste et durable. La synthèse des propositions sera ensuite remontée au Gouvernement

Le premier thème abordé, “Capitaliser sur les changements positifs” a fait l’objet d’un débat en ligne et a déjà suscité plus de 70 propositions. Trois grandes tendances s’en détachent :

Réorienter notre consommation vers le local et le durable

La crise sanitaire a montré toute la fragilité de nos chaînes d’approvisionnement, notamment alimentaires, tout en montrant l’importance du tissu productif local. Et si notre consommation post-crise évoluait radicalement pour privilégier le local, le bio et le durable ? Parmi les propositions : - encourager la vente par les petits commerces ou grandes surfaces de produits frais produits dans un rayon de 70km, - inciter les distributeurs et les cantines à s’approvisionner de préférence sur le territoire national, - instaurer un taux de TVA réduit pour les biens et services plus respectueux de l'environnement, - rendre obligatoire l’information sur les kilomètres parcourus par chaque produit jusqu'à sa mise en vente, afin de permettre au consommateur de faire ses choix en toute connaissance de cause, - initier un mouvement de ré-industrialisation locale et européenne, pour permettre d'amenuiser la dépendance aux importations et limiter les transports, - remplacer la plantation de graminées (allergènes) par la plantation de fruitiers et plantes comestibles dans les collectivités locales comme cela se fait dans certains pays d'Europe, - imaginer de nouveaux modes d’échanges, autres que l’argent, comme le troc ou les monnaies locales.

Repenser notre rapport aux transports et aux déplacements

Le confinement et la fermeture des frontières ont drastiquement réduit nos possibilités de déplacement, mais ont aussi conduit à lever de nombreux freins qui pesaient sur la mise en place du télétravail dans les entreprises. Et si cette crise était une opportunité pour réduire l’empreinte carbone du transport ? Parmi les propositions : - généraliser le télétravail pour diminuer les transports polluants et la fatigue, - développer du télétravail “hybride”, avec des espaces de travail partagés, plus proches du domicile, - repenser le coût des transports publics et envisager la généralisation de sa gratuité, - limiter les déplacements en privilégiant les visioconférences, favoriser les solutions "zéro CO2" pour la logistique du dernier kilomètre, avec la création de pistes cyclables favorables au vélo cargo (électrique, H2) et autre triporteur agile, silencieux et rapide, - mettre en place une taxe CO2 sur les billets d'avion.

Faire de l’éducation et de la formation des forces de changement

En révélant au grand jour les limites de notre modèle actuel, la crise sanitaire nous oblige à prendre davantage en considération les notions de durabilité, d’impact social et de circularité… Et si chacun était sensibilisé au sujet de la transition écologique tout au long de sa vie ? Parmi les propositions : - enseigner à l'école l'écologie objective et la communication non violente pour grandir le vivre ensemble et la co-création, et ce, dès la maternelle (sous forme de jeux), - intégrer à toutes les formations de l'enseignement supérieur un module de sensibilisation aux grands enjeux de la transition (énergie, climat, RSE, finance verte, sobriété, économie circulaire,...), alors qu’aujourd'hui, seul un tiers des étudiants aborde ces questions dans leur cursus, - offrir à tous les salariés une journée par mois pour participer à des projets (internes ou externes) à impact positif, - s’appuyer sur les syndics de copropriété pour diffuser une culture éco-responsable dans les immeubles : communication de "best practices", diagnostics, solutions techniques pour tri, recyclage, réduction de consommation d'énergie, verdissement, etc.

Et maintenant ?

D’ici au 8 mai, vous pouvez suivre les débats en ligne chaque mardi à midi, contribuer aux 4 challenges, ajouter de nouvelles propositions, voter, ou commenter les propositions existantes.
7 personnes aiment cet article
7
0

Recovery

Recovery

Les éléments clés du premier débat en ligne

14 avril 2020

7
0
article suivant
Nous utilisons des cookies afin d'optimiser votre expérience. En continuant à utiliser Braineet, vous acceptez l'utilisation des cookies.